Jacquie et Michel : nous avons rencontré les leaders du X français !

Nous sommes allés interviewer Paul, responsable marketing chez Jacquie et Michel afin d’en savoir un peu plus sur la marque et leur célèbre punchline « Merci Qui ? Merci J&M » qui est aujourd’hui sur toutes les lèvres…

Bonjour Paul, c’est bien de travailler chez J&M ?

Salut toute la team !

C’est super tu veux dire ! J’ai commencé par une alternance de deux ans chez J&M et j’ai été embauché en CDI. Au début, tu as toujours des appréhensions sur le domaine. Le porno ça intimide et c’est plein d’a priori mais une fois que tu as vu que c’était une boîte sérieuse avec des millions de visiteurs, des dizaines de sites internet et donc les défis qui vont avec, des boutiques, des rachats de sociétés, un magazine papier etc… tu sais que tu vas t’éclater dans ton boulot et ça c’est pas donné à tout le monde.

Vous êtes sur Paris ?

Il y a une réorganisation en ce moment depuis que nous avons racheté Hot Vidéo en France. En gros, il y a des personnes qui s’occupent de la VOD chez les opérateurs à Levallois-Perret, un pôle rédactionnel pour nos magazines papiers et en ligne à Bastille, des bureaux techniques pour les sites dans le Sud-Ouest, un entrepôt dans le Sud-Est pour notre J&M Store en ligne et nos boutiques physiques. On a l’occasion de bouger selon nos missions.

Ah oui j’ai vu ça, vous avez des boutiques physiques ?

On trouvait ça plus sympa d’aller directement au contact de ceux qui visitent nos sites. On a ouvert à Paris, Lyon, Nancy et Annecy. On ouvre en juin à Marseille (près du Vélodrome) et à Fréjus. D’autres ouvertures sont prévues : Nice, La Rochelle, Bordeaux…

Vous y vendez quoi ? Ce sont des sexshops ? Vous vendez en grandes surfaces aussi ?

On y vend des produits dérivés de la marque, des sextoys et plus généralement ce qui attrait au plaisir masculin et féminin ! Tout ce qu’on retrouve sur JacquieetMichelStore.com !

Ce sont plutôt des loveshops. On ne part pas sur des montagnes de DVD mais plutôt sur un décor simple et sympa avec des produits funs et accessibles.

Pour répondre à ta deuxième question, il est vrai que depuis un an maintenant, on est entrés dans les catalogues de Leclerc, Auchan, Cora et bien d’autres avec une superbe exposition !

C’est la première fois qu’une marque porno réussit cet exploit ?

En France il me semble oui ! Mais en vrai, si on est honnêtes, qui ne s’est pas déjà mis du déodorant Playboy ?

« Un ami » m’a dit que vous vous étiez lancés également dans le contenu chic et la réalité virtuelle, changement de positionnement par rapport à l’amateur ?

Ah oui, ce fameux ami 🙂

Comme tout groupe, nous évoluons. Nous avons l’ambition d’être présents sur chacun des domaines de la pornographie.

Nous avons effectivement lancé Jacquie et Michel Elite où nous produisons du contenu haut-de-gamme à gros budgets. Ça n’a pas été facile au début, il a fallu faire travailler de nombreux réalisateurs, comprendre ce marché, trouver des graphistes de jaquettes de films qui doivent avoir un œil particulier… Mais au final c’est maintenant un franc succès et nous avons beaucoup de projets dans ce sens pour la rentrée, notamment des mises en avant sur la VOD des opérateurs français (Orange, SFR, Numéricable, Free etc…).

Ensuite nous avons été les premiers à fabriquer de la réalité virtuelle et nous sommes les seuls en France à produire du contenu régulièrement sur Jacquie et Michel Immersion !

Là c’est plus un pari et du fun pour les équipes qu’un véritable marché à conquérir puisqu’en réalité il n’y a pas (encore) de marché. Mais là aussi la tournure prend le bon pli. Les achats augmentent, la fidélité croît et la technique s’épaissit. Tout ceci nous donne à réfléchir à la suite : hologrammes, sextoys connectés aux films VR, on travaille dur.

Et pour le changement de positionnement ?

Notre évolution et nos différentes branches peuvent laisser penser que nous effectuons un mouv’. C’est peut-être inconsciemment le cas comme tout groupe qui bouge dans le bon sens. En réalité nous publions toujours une vidéo pro-am par jour.

C’est un peu compliqué et je ne pense pas que les lecteurs s’y intéressent beaucoup mais pour faire simple :

– depuis 1999 notre site Jacquie et Michel de base est uniquement réservé aux amateurs et nous n’intervenons en rien dedans, chacun poste ce qu’il veut. Le succès est phénoménal et augmente même chaque année. Nous allons bientôt permettre la monétisation directe aux contributeurs afin qu’ils gèrent eux-mêmes leurs contenus.

– depuis 2007 notre site Jacquie et Michel TV est réservé aux contenus amateurs mais tournés par des équipes pro, c’est ça qu’on appelle le pro-am. Il y a des gens qui tournent sans que ça soit leur métier de base mais derrière il y a une équipe pro, de la lumière, un preneur de son, un interviewer etc…

– Ensuite, le chic et la VR 🙂

Et quel est le contenu le plus compliqué à produire ?

Je peux vous affirmer cent fois que faire du haut-de-gamme c’est bien plus facile que faire du pro-am. Dans le premier cas, les acteurs sont pro, savent se placer, il n’y a pas vraiment d’extérieur si ce n’est dans des décors réservés, généralement pas de désistement de dernière minute…

D’ailleurs quand on voit certaines « innovations » qui veulent connecter producteurs et amateurs, c’est vraiment ne pas connaître le terrain et être loin des réalités…

Un conseil pour ceux qui voudraient se lancer dans l’industrie en tant qu’entrepreneurs ? Un dernier mot pour la fin ?

N’hésitez pas ! Ayez par contre en tête que les banques ne vous suivront pas et qu’il faut oublier la vidéo qui est immédiatement piratée et de moins en moins profitable.

Le marché est assez morose… En France, les entreprises se comptent sur les doigts d’une main. Dans le monde, 7 studios sur 10 ont fermé.

En revanche, il y a tout un tas de domaines dans le X qui ne demandent qu’à être améliorés par de jeunes entrepreneurs et nous sommes toujours à l’écoute des brillantes idées.

Merci Paul d’avoir répondu à toutes nos questions ! Nous allons suivre attentivement les prochaines innovations de la marque.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Tu peux utiliser les balises HTML tags and attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>